Fermeture la nuit de l'aéroport Félix Eboué : un compromis a été trouvé

La tour de contrôle de l'aéroport Félix Eboué
© guyane 1ère | La tour de contrôle de l'aéroport Félix Eboué

Une sortie de crise se profile dans le dossier de la fermeture la nuit de l'aéroport Félix Eboué. L'ensemble des acteurs concernés étaient réunis le 27 novembre à la Collectivité territoriale de Guyane et un compromis a été trouvé.

Karl Constable Publié le , mis à jour le

Un accord a donc été trouvé hier soir sous l’égide de la CTG. La direction de la Navigation aérienne, les délégués syndicaux des aiguilleurs du ciel et la Surinam Airways sont tombés d’accord pour assurer l’accueil des vols de nuit de la compagnie surinamaise à raison de deux vols par semaines, contre trois précédemment.

Changement des horaires de Surinam Airways


Pour régler ce dossier chacun y a mis du sien, à commencer par la compagnie aérienne qui a accepté de reprogrammer ses vols et s’est engagée d’ici mars 2018 à transformer tous ces vols de nuit en vols de jour.
Une évolution qui a terme, sera aussi plus intéressante pour les passagers.

12 personnes en formation d'aiguilleur du ciel


De leur côté, les contrôleurs qui sont en sous-effectif chronique de 12 aiguilleurs au lieu de 24, se sont dits sensibles aux impacts notamment économiques de la fermeture du ciel guyanais. Hier soir, ils ont accepté un système basé sur le volontariat.
Système où un contrôleur viendrait renforcer deux fois par semaine l’équipe de nuit.
Enfin on a appris que douze contrôleurs sont ou vont être en formation prochainement. Un effectif qui devrait permettre de pallier la pénurie d’aiguilleurs du ciel en Guyane.

Le reportage de Guyane 1ère

L'actu en vidéo

KAZMAG "Apagui, l'enseignement de l'extrème"

Découvrez les conditions de vies particulièrement difficiles des enseignants qui exercent sur les rives du fleuve Maroni en Guyane. Un magazine de la rédaction radio de Guyane 1ère diffusé exclusivement sur Internet