A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Une marche vers l'autonomie du PUG

Phil Labonté
Publié le

Rappelez –vous, c’était le 29 octobre dernier, en direct sur notre antenne : la ministre de la recherche et de l’enseignement supérieure annonce, je cite, la nomination dans les tous prochains jours d’un administrateur provisoire, en lieu et place de la gouvernance actuelle de l’IESG et du pôle de Guyane.
 
Madame Fioraso tient donc promesse : 8 jours après, cet administrateur provisoire est effectivement nommée ou plutôt une Administratrice, en la personne d’Anne Corval, Directrice de recherche CNRS en Guyane… Pas de temps mort, prise de fonction ce vendredi avec le conseil officiel de Christian Forestier, chargé de mission à cet effet.
 
Une nomination qui officialise et qui concrétise du coup, l’éviction  de l’ancienne gouvernance incarnée par messieurs Dorville  et Fotsing : le directeur de l’IESG et le VP Pole qui, je rappelle, refusent toute idée de démission : double épine, déjà, dans les pieds de l’administratrice. Chargé qui a  notamment pour mission de mettre en place un directoire et de refonder la gouvernance du pole…
 
Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’une première marche franchie vers l’université de plein exercice réclamé à corps et à cri par la communauté universitaire.
 
Maintenant, il n’est pas certains que cette nomination calme les ardeurs des grévistes du pole qui veulent leur université pour 2015 au plus tard, et acté sous forme de décret et confirmé par la présence sur place de la ministre.
 
Le temps presse, le chrono tourne, la tache de l’administratrice provisoire ne s’annonce pas de tout repos : faire vite et bien, résister à la pression, s’en tenir strictement à la feuille de route en faisant fi des intérêts divergeant des uns et des autres : Madame Corval, nous vous souhaitons bien du plaisir.
 
Charly Torres, A MO KI DI