A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Une manif pour le Président Marthely

Phil Labonté
Publié le

Manqué en effet, car je me réjouissais déjà à l’idée qu’haïtiens et dominicains manifestent ensemble pour une cause commune. Heureux à la lecture de ce communiqué nous conviant à une marche de solidarité dans les rues de Cayenne. Solidarité contre la décision du gouvernement dominicain de rendre apatride tous les dominicains d’origine haïtienne qui seraient nés en république dominicaine après 1929.
 
Haïtiens et dominicains main dans la main, je me suis dit que j’allais assister à un moment historique, la réconciliation en terre française de 2 peuples qui jusque là se regardent en chien de faïence.
Une manifestation à double revendication comme le prétendent les organisateurs : fustiger la décision du gouvernement dominicain et soutenir le président Marthely, objet de vives contestation en ce moment dans le pays.
 
Rendez-vous manqué, je le disais, dans la mesure où cette marche n’a mobilisé, en très grande majorité, que la communauté haïtienne ; dans le cortège, selon notre reporter, très peu de ressortissants dominicains, qui ont donc brillé par leur absence.
Rien de bien surprenant quelque part ; l’histoire ne fait que suivre son court ; car les relations entre Haïti et la république dominicaine ont longtemps été conflictuelles surtout après 22 ans d’occupation de Saint-Domingue par Haïti sous le gouvernement de Jean-Pierre BOYER, et du massacre de milliers d’haïtiens en 1937 sous le régime du dictateur dominicain Raphael Trujilo y Molina.
 
Depuis ces événements historiques, entre autres, les relations entre haïtiens et dominicains sont marquées du sceau de la méfiance, si l’on veut rester sobre.
Une méfiance qui semble s’inscrire dans la durée.
 
En somme, es la misma cosa, anyen pa changé.    
 
Charly Torres, A MO KI DI