A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Un 11 septembre peut en cacher un autre

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Quand on dit 11 septembre vient tout de suite à l’esprit ce 11 septembre 2001 de triste mémoire, jour des quatre attentats suicides perpétrés aux Etats-Unis par les membres du réseau islamiste Al Qaida…. Des événements vécus presque en temps réels par des millions de téléspectateurs à travers le monde : 19 terroristes détournent 4 avions de ligne ; deux sont projetés sur les tours jumelles du world Trade center à Manhattan et un 3ème sur le Pentagone à Washington….Bilan : des milliers de blessés et près de 3000 morts. Tout cela suivi d’une intervention américaine musclée en Afghanistan, puis en Irak, à la poursuite de Ben LADEN, abattu quelques années plus tard.
Un véritable choc psychologique qui occulte un autre 11 septembre, moins spectaculaire mais tout aussi important : le 11 septembre 1973, date du coup d’état d’Augusto PINOCHET, au Chili, mettant fin au mandat du socialiste Salvador ALLENDE, pour instaurer une dictature militaire.
Suicide ou pas, Salvador ALLENDE trouve la mort le même jour dans le Palais de la MONEDA, sous les bombes des putschistes.
Un putsch qui serait soutenu par les Etats-Unis qui n’ont jamais appuyé la candidature ALLENDE, ami du leader maximo Fidel CASTRO ; ALLENDE élu le 4 septembre 1970 autour du thème des nationalisations  et de l’indépendance du pays vis-à-vis du capital étranger. Thèses relayés plus tard par ses homologues et voisins Lula au brésil ou encore Chavez au Venezuela.
Quarante ans après sa mort, Salvador ALLENDE demeure une figure controversée du chili, beaucoup se demandent ce qui serait advenu du pays s’il n’était pas mort avant la fin de son mandat.
Quoi qu’il en soit, voilà donc le Chili et les Etats-Unis tragiquement liés, à jamais, par une date : le 11 septembre ; ironie d’une histoire entre deux pays faite de « je t’aime moi non plus »… Une histoire qui gagne à être connu par notre jeunesse.
A MO KI DI………… 
Charly Torres