A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Les farces de vaval 2014

Phil Labonté
Publié le

 
Sacrée farceur visiblement notre vaval 2014 qui dans un premier temps à su se faire désirer, faire languir avant de se dévoiler au grand public samedi dernier sur la place des palmistes à Cayenne.
 
Sa majesté qui par ailleurs nous a privés d’un grand vidé matinal dimanche. Raisons matérielles évoquées et cela au grand dame de tous les aficionados qui attendaient impatiemment l’événement, au soleil levant, c’est le cas de le dire, à la sortie de chez nana, qui pour la petite parenthèse fait peau neuve cette année, vous l’avez certainement remarqué.
 
Vaval qui s’est même permis d’oublier les clés d’un de ces dancings pour ce premier week-end. Les portes de Polina sont en effet restés désespérément closes et son orchestre parti de l’autre coté de l’atlantique.
 
Grosse déception pour nos carnavaliers et un gros coup de bazouka à une tradition qui jusque là nous laissait le choix sur le lieu du piké du samedi soir, et cela quelle que soit la durée et la longueur de la période.
 
Une tradition aujourd’hui bafouée, sacrifiée sur l’autel du mercantilisme et de la rentabilité à tout prix. Sauf, que la tradition elle n’a pas de prix, elle se droit d’être respecté et sauvegarder, en tout lieu et en tout temps ; et cela vaval semble l’avoir oublié.
 
Décidemment, quel sacré farceur celui-là, des plaisanteries vavalesques à ne plus reproduire et à oublier très très vite.
 
Charly Torres, A MO KI DI