A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Fin de grève au PUG, début du chantier

Phil Labonté
Publié le

La fin de la grève effectivement au Pole universitaire guyanais. Et je vois beaucoup en ce moment, les oreilles accrochées à leur poste de radio, se demandant ce que Charly TORRES va pouvoir bien dire sur le sujet.
Eh bien d’emblée je dis, Bravo ! Bravo aux étudiants, aux enseignants, aux lycéens, à tous ceux qui ont soutenu ce mouvement pour une université de plein exercice en Guyane. Je ne peux que m’incliner, tirer ma révérence face à la détermination, le courage et l’abnégation qui conduisent inéluctablement aux résultats escomptés.
 
Oulà surprise, comment les tèbè, les couillons, les abèbè et les racistes que nous sommes ont pu faire montre de telles qualité ? Personne ne l’aurait cru, à part, peut-être, Raphael Confiant, à qui nous disons encore merci pour nous avoir sorti de notre torpeur.
A l’instar de ses ainés de Novembre 96, la jeunesse guyanaise a su démontrer qu’au pays de d’Alfred Parépou de René Maran, de Damas, de Catayée, et de Monnerville, ki sa ki an nou tèt pas an nou pié. Que nous savons, quand il le faut, faire preuve de solidarité pour un objectif commun, sans céder à la pression, d’où qu’elle vienne.
Un nouvel exemple de fierté guyanaise exposée à la face du monde, une nouvelle page d’histoire écrite par notre jeunesse qui bien plus que l’université, gagne du Respect ; un respect de plein exercice, qu’il faut maintenant cultiver, choyer, soigner pour construire l’avenir, transformer l’essai  du 11 Novembre 2013.
 
Rester vigilant et solidaire pour éviter la déception, la déroute, la débâcle qui peuvent très vite ternir les succès d’aujourd’hui.
 
Encore une fois Bravo.
 
Charly Torres, A MO KI DI