A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

De la base avancée à la discorde

Marc Duvil
Publié le

Décidément les bergers n’arrêtent pas de répondre aux bergères cette semaine. Dernière passe d’arme en date, celle mettant en piste deux administrateurs du GIP Guyane base avancée. GBA, ce fameux projet d’équipement de la Guyane en infrastructures sportives pour faciliter la préparation des sportifs en vue de la coupe de monde de football et des prochains JO au Brésil, entre autres.
Certains, comme Bernard Lama, fustigent l’organisation du projet qui deviendrait un outil de propagande pour certaines collectivités. Les infrastructures commencent à sortir de terre mais il faut maintenant penser à la façon de les valoriser et de les préserver sur le long terme. « Il y a des choses à préparer, il faut qu’on se bouge », a déclaré Bernard Lama cette semaine sur le quotidien France-Guyane.
Des propos qui ont fait bondir l’administrateur et conseiller régional Jean-Claude Labrador. Et là, attaque frontale et à boulet rouge contre son homologue administrateur qui je cite, « n’est jamais sur le terrain pour expliquer ce qu’est la base avancée aux délégations qui viennent chez nous… ».
Bernard LAMA qui, je cite encore, « se lance dans une opération sabotage afin de régler ses comptes avec la Région qui lui aurait refusé une subvention de 50 000 euros. Je pense surtout, conclut-il, que Bernard n’a pas digéré le fait de ne pas être nommé président du GIP alors que Roger-Michel Loupec fait preuve d’ouverture ».
Voilà qui augure d’un débat plus que houleux aujourd’hui en conseil d’administration à Matoury. Un débat animé en perspective sur un projet visiblement très avancé sur la base de la discorde. Un terrain sur lequel il faut très vite, très vite reculer pour le bien de la Guyane, pour le bien de nos sportifs.

Charly Torres, A MO KI DI