A Mo Ki Di

Du lundi au vendredi à 08h10.

A Mo Ki Di

Candidature transgenre aux municipales

Phil Labonté
Publié le

Nous évoquions il n’y pas si longtemps les difficultés des candidats aux municipales à constituer leur liste.
Difficulté accentuée par la nouvelle règle de la parité : l’obligation d’une liste composée, successivement, d’hommes et de femmes dans les villes de plus de mille habitants.
L’obligation d’une alternance, je dis bien, homme/femme…ou femme/ homme.
 
Mais aujourd’hui, le journal le Parisien nous fait part d’un cas d’école qui prête à sourire mais qui pourrait peut-être se poser à nos candidats en Guyane.
Nous apprenons ainsi qu’à Toulouse, sur la liste Europe Ecologie les Verts, une candidate transgenre figure en 31ème position entre, deux femmes.
 
A l’origine de la confusion, l’obtention par Florence BERTOCCHIO, c’est son nom, de la transcription de changement de sexe sur son état civil en juillet dernier. Pourtant, lors des élections régionales de 2010, elle figurait déjà sur la liste EELV mais en tant que François…BERTOCCHIO ; son changement de sexe n’étant pas encore pris en compte par l’administration.
 
Une histoire digne d’un roman à lire sur le Parisien.fr
Quoi qu’il en soit, voilà donc les écologistes toulousains contraints de réorganiser leur liste pour ne pas faire entorse à la parité.
 
L’intéressé reconnait que son histoire pourra avoir valeur de symbole… Elle ne sait pas encore qu’elle sera sa nouvelle place sur la liste, mais veut croire que sa candidature servira dit-elle, son combat pour la fin des discriminations liées au genre.
 
Un sujet d’actualité qui fait écho dans le cadre de ces municipales. Avis donc à tous ceux qui se grattent encore la tête pour la composition de leur liste.
Attention donc, à ce détail transgenre, qui peut tout changer.
 
Charly Torres, A MO KI DI