Elections à la CCIG : deux listes en présence

CCIG
© CL | La chambre de Commerce et d'Industrie de la Guyane à Cayenne

Les élections à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Guyane vont se dérouler en le 20 octobre et le 2 novembre. Deux listes vont mener campagne. Celle du président sortant Richard Gabriel et celle de Jean-Luc Davidas.

guyane 1ère Publié le , mis à jour le

Le président de la CCIG, Richard Gabriel, élu il y a 2 ans après la démission de Jean-Paul Lepelletier, se représente pour un nouveau mandat à la chambre consulaire. Il a commencé un travail et entend le poursuivre à son terme. La situation actuelle de l'antitié est difficile, les comptes sont au rouge mais il a bon espoir de parvenir à inverser la vapeur. il va mener campagne sur la vérité et le réalisme.
En face, l'autre candidat, Jean Luc Davidas, compagnon de route de l'ancien président Lepelletier, souhaite un changement dans les stratégies économiques et insuffler une nouvelle dynamique pour améliorer l'image de la chambre consulaire.

Le reportage de Thierry Merlin et Flore Vigneron


Les modalités du scrutin

Un vote exclusivement par correspondance attendent les électeurs concernés par le scrutin à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Guyane. Ils peuvent procéder à l’opération dès réception de leur matériel de vote et ce jusqu’au 2 novembre minuit, le cachet de la poste faisant foi. Le dépôt de candidature, à titre individuel ou sous forme de listes collectives pouvaient se faire encore jusqu’à 12 heures aujourd’hui vendredi, au service des élections de la Préfecture.
Les sièges à pourvoir sont répartis entre les catégories et sous-catégories professionnelles : commerce, industrie et services. Au total 34 élus consulaires seront désignés pour siéger et ils seront une soixantaine de délégués.
Patrick Clarke

À LIRE AUSSI

L'actu en vidéo

Le

Le 10 octobre commence une fête noire-marronne pour célébrer les Marrons days. Les jours de la libération de l'esclavage sont fêtés sur les deux rives du Maroni par les descendants des esclaves en fuite, cachés dans la forêt entre la Guyane est le Suriname.