L'Ehpad Saint-Paul fête ses 10 ans

Ehpad Saint-Paul à Cayenne
© guyane 1ère

Déjà 10 ans. L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Saint Paul établi à Cayenne fête ses dix années d’existence le mercredi 29 Novembre. Pour l’occasion, la structure ouvre ses portes au public ce mercredi jusqu’à 14h.

Guyane 1ère Publié le , mis à jour le

Un établissement fondé en 2007


L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes a été créé en 2007, date de la fin des travaux de ce bâtiment qui après avoir fait office de maison de retraite, a été transformé en  Ehpad explique Huguette Tibodo  Présidente de l’Agapa, association guyanaise d’aide aux personnes âgées :

« Les Sœurs de Saint Paul ont du laisser ce bâtiment pour construire un autre hôpital privé route de la Madeleine. On a d’abord créé la maison de retraite , puis nous avons décidé d’aller plus loin , de relever le défi en transformant cette structure en Ehpad »


Les Sœurs de Saint Paul héroïnes de l’histoire


Cette structure a une autre histoire, une belle histoire. L'édifice qui a près d’un siècle est un témoin privilégié du passé mouvementé de la Guyane. Situé Place des Palmistes à Cayenne, il a été le premier hôpital privé de Guyane, sous la protection des Sœurs Saint Paul de Chartres.
Les premières sœurs sont arrivées en Guyane en Avril 1727, sous l’impulsion du Comte de Monfrais, Ministre de la Marine. De 1727 à 1904, des centaines d’entre elles ont travaillé à l’évangélisation, à l’éducation et aux soins. Aujourd’hui encore, elles sont propriétaires du site, mais elles en ont confié la gestion à l’AGAPA, l’association guyanaise d’aide aux personnes âgées.
Sœur Gisèle André :

« Auparavant, il y avait beaucoup de Sœurs de Saint Paul. Elles soignaient les malades, s’occupaient des personnes âgées. Aujourd’hui encore nous faisons partie du Conseil d’administration et nous nous occupons de la vie spirituelle des résidents »


Le public invité


Cet établissement propose aujourd’hui 44 places d’accueil en hébergement permanent. Il est notamment habilité à recevoir les bénéficiaires de l’aide sociale et de l’allocation personnalisée d’autonomie .Il propose 38 chambres individuelles, et trois chambres doubles.

Cette opération Portes Ouvertes, permettra au public de se familiariser avec ces lieux chargés d’histoire.

Le reportage de Guyane 1ère

L'actu en vidéo

KAZMAG "Apagui, l'enseignement de l'extrème"

Découvrez les conditions de vies particulièrement difficiles des enseignants qui exercent sur les rives du fleuve Maroni en Guyane. Un magazine de la rédaction radio de Guyane 1ère diffusé exclusivement sur Internet