Education : Cayenne adopte la semaine des 4 jours

La rentrée de l'école Vendôme à Cayenne
© patrick Clarke | La rentrée de l'école Vendôme à Cayenne

La majorité l'emporte. Les parents d'élèves de la ville de Cayenne étaient appelés à se prononcer sur l'application de la semaine des quatre jours à la rentrée prochaine. Plus de la moitié des parents des 32 établissements scolaires du chef-lieu ont choisi cette option.

Leilia Chérubin-Jeannette Publié le , mis à jour le

Les 32 écoles publiques de la ville capitale, adopteront à la rentrée 2018-2019,  la semaine des 4 jours. Ce changement suscite des réactions mitigées des parents. Et pourtant, afin de prendre cette décision, la mairie de Cayenne a organisé une consultation auprès des familles le mois dernier. 64% des parents d’élèves y ont participé. A l’aide d’un formulaire, chacun était invité à donner son avis sur la question. 4455 parents ont répondu. 2718 d'entre eux, ont choisi cette nouvelle organisation. Les écoles de la ville de Cayenne vont passer à la semaine de 4 jours sans les activités périscolaires, dans un premier temps. Le mercredi sera donc une journée libre pour les écoliers.

Jean Laquitaine délégué à la scolarité à la mairie de Cayenne explique :

"Nous n'avons pas eu le choix. Nous avons eu une injonction du ministère de l'Education afin de mettre en place cette nouvelle organisation scolaire. Il y a des coûts induits que nous sommes seuls à devoir maîtriser. Aujourd'hui les parents dans leur majorité demandent à passer aux quatre jours. Nous revenons à notre système précédent".


Les parents qui étaient opposés à cette nouvelle organisation, sont inquiets de devoir repasser leur copie. Cinq ans après la précédente reforme scolaire nationale, les écoliers devront de nouveau trouver un équilibre entre école et temps libre.
Le reportage de Guyane la1ère : 

Pourquoi le retour à la semaine des 4 jours ? 

Le décret autorisant les communes à revenir dès la rentrée prochaine, à la semaine de quatre jours d'école en primaire est paru en juin dernier au Journal officiel. Cette disposition, met en cause la réforme mise en œuvre par les précédents gouvernements. Ce texte permet d'« autoriser des adaptations à l'organisation de la semaine scolaire ayant pour effet de répartir les heures d'enseignement hebdomadaires sur huit demi-journées réparties sur quatre jours », sans modifier le temps scolaire sur l'année ou sur la semaine.
La semaine de quatre jours avait été instituée en 2008 sous Nicolas Sarkozy, avec la suppression du samedi matin.