Ecomax : l'inquiétude des 61 salariés en Guyane après l'annonce de la vente de l'enseigne

Ecomax
© DR

Les repreneurs des Ecomax des Antilles Guyane ont jusqu’au 5 octobre pour se faire connaître. Le groupe Ho Hio Hen qui possède ces enseignes, veut céder l’ensemble des supermarchés. Les salariés sont inquiets.  
 
 

Pierre Tréfoux/MCT Publié le , mis à jour le

Les étals des Ecomax se vident. L’annonce de la vente des magasins a fait l’effet d’une bombe. En effet depuis le début du mois d'août le groupe Ho Hio Hen, qui possède ces enseignes a annoncé la mise en vente des supermarchés hard discount des Antilles et de la Guyane. Implanté sur le territoire depuis 1994, une première enseigne a fermé ses portes en juin dernier à Sinnamary. En Guyane 10 magasins se répartissent sur le territoire, 61 salariés sont comptabilisés.
Tania Marcelin représentante UTG des 61 salariés de Guyane, pointe du doigt une mauvaise gestion.

"Nous avons une clientèle fidèle. C’est la gestion du personnel et la mauvaise répartition des charges qui genèrent cette situation. Par ailleurs, nos concurrents sont très agressifs."


Les syndicats des Antilles-Guyane s'organisent 

Le groupe martiniquais est donc à la recherche d'un repreneur, non seulement des 30 magasins en Guadeloupe mais aussi de la vingtaine en Martinique et des 10 en Guyane. Au total, des centaines de salariés sont concernés sur les trois départements.   
Pour les clients, le choix des supermarchés hard discount en Guyane se rétrécit. Les repreneurs ont jusqu'au 5 octobre pour déposer leur offre de rachat. En attendant les différents syndicats, des différents départements communiquent entre eux afin de s'organiser.