Deuxième jour de grève pour les salariés de l’association Ébène à Cayenne

Association Ebène 8 2 19
© Nikerson Perdius | L'ESAT de Troubiran bloqué par les grévistes

Depuis jeudi matin (07/02/19), à l’appel de l’UTG (Union des Travailleurs Guyanais), une partie des salariés de l’antenne Ebène, route de Raban, se sont mis en grève pour protester contre le licenciement pour faute grave d’une de leur collègue
 

Karl Constable
Publié le , mis à jour le

C’est le licenciement d’une salariée pour faute grave, au motif qu’elle aurait volé de la nourriture, qui a mis le feu aux poudres et révélé le mécontentement des salariés. L’association Ebène est une structure qui œuvre pour l’insertion sociale et professionnelle des adultes handicapés (ESAT), en assurant des soins à domicile, de l’aide à domicile et divers services à la personne. La salariée de 62 ans, en fin de carrière est accusée d’avoir volée de la nourriture. Selon la direction, bien qu’en faute,  et qu’ayant déjà un avertissement à son dossier, elle a maintenu les indemnités de licenciement de sa salariée. Pour ces collègues il s’agit d’une injustice, ils auraient préféré que la direction se penche sur la précarité de cette dernière et les raisons qui l’ont poussé à la faute.
D’autres revendications sont venues se greffer au mécontentement des grévistes.  Ils demandent un plan de formation et d’évolution de carrière pour les salariés, le versement de la prime exceptionnelle Macron. Des négociations sont prévues, vendredi 08/02/19, dans l’après-midi. Ce mouvement social entraine des perturbations dans la prise en charge à domicile, notamment, pour les personnes âgées.

Extrait du JT soir du jeudi 07/02/19

L'actu en vidéo

Martine Sagne commissaire d'exposition, invitée de Midi Guyane

Journées européennes du patrimoine : Martine Sagne directrice adjointe du MCG  présente l'exposition sur le Grand incendie de Cayenne de 1888