Deuxième édition des rencontres culturelles transfrontalières annuelles de l'Oyapock Guyane-Amapa

Association Atila et Promolivres
© Archive Promolivres | Quelques participants de l'édition 2017 au débarcadère d'Oiapoque

Elles vont se tenir les 29 et 30 juin à Oiapoque sur la rive brésilienne, elles pour les 2èmes Rencontres culturelles transfrontalières annuelles de l'Oyapock. Les associations Promolivres pour la Guyane et Atila pour l'Amapa sont co-organisatrices de cet événement de coopération culturelle.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

De l'autre côté du fleuve sur la rive brésilienne a été créée l'académie transfrontalière Guyane-Amapa des Images, des lettres et des Arts - ATILA . Cet organisme a pour objectif de développer, promouvoir et impulser les échanges culturels entre la Guyane française, l'état de l'Amapa en particulier et le Brésil en général et cela pour de rééls rapports de coopération.
Les échanges ont commencé en 2017 avec le principal partenaire en Guyane qui est l'association Promolivres. Cette dernière n'en est pas à ses premières actions de coopération régionale avec les états du Para et de l'Amapa et participe, notamment, régulièrement au salon du livre de Belèm.
 

Deux jours d'échanges

Ces rencontres vont se dérouler sur deux jours à Oiapoque. Cela démarre le vendredi 29 avec une soirée de poésie et lecture de fables de l'auteur Pierre Appolinaire Stéphenson (dans les deux langues).
Le samedi 30 au matin, Eugène Epailly, docteur en lettres et sciences humaines animera une conférence intitulée " Des rives du Maroni aux rives de l'Oyapock ou l'aventure Boni du Surinam sur le "Saut Cafésoca" 1833-1843. L'artiste et poétesse Annie Carvalho de Macapa parlera de la poésie amapaense, suivra un témoignage "Les Karipunia d'Oiapoque parlent-ils toujours créole".
Tchisséka Lobelt, de l'association Promolivres fera une présentation des dernières actualités littéraires de Guyane avec entre autres ouvrages ceux de : Catherine Le Pelletier pour Pastel de Belem/Brésil Vanille édité dans les deux langues comme "Un rêve dans un noyau d'avocat" de Moacyr Scliar traduit en français par François Xavier-Gérard ou encore "Bossa nova, la grande aventure du Brésil de Jean-Paul Delfino.
Cet échange se terminera avec la visite du musée Kuhai d'Oiapoque auparavant Marie-Paule Jean-Louis, directrice du musée des cultures de Guyane aura fait une communication sur les Musées d'Amazonie en réseau.

Ces journées sont ouvertes au public.