Défaite cuisante pour les Kourouciens face à l'Etoile de Matoury 6 à 2

Match Geldar/Matoury
© Jean-Gilles Assard | Jules Haabo de l'Etoile de Matoury a marqué 4 buts

Score sans appel. Les Matouriens battent le Geldar de Kourou 6 à 2. Un face à face très attendu. Le leader de la régionale 1 était samedi 12 mai face à son dauphin l' Etoile de Matoury. La rencontre a tenu toutes ses promesses avec un résultat surprenant. Matoury s’est imposée très largement. 

Jean-Gilles Assard Publié le , mis à jour le

Les supporters et les joueurs de l’Etoile de Matoury ont célébré avec joie leur victoire sans contestation face au Geldar.
Un succès construit dès la 1ère minute par un but inscrit par Jules Haabo le buteur de l’Etoile qui surprend la défense du Geldar. L'équipe kouroucienne poussive, parvient tout de même à se procurer une occasion, grâce à son duo d’attaque Sarrucco, Souvenson.


L'homme du match Jules Haabo

Jules Haabo très en forme, saisit toutes les opportunités. A la mi-temps, l' Etoile mène 4 à 0. En deuxième période, Jules Haabo, fait la différence une fois de plus. 
Les Kourouciens accusent le coup, ils vont réduire la marque grâce à un pénalty. Mais le score est déjà sans appel, un cauchemar pour le leader du championnat. Les Kourouciens vont malgré tout réduire le score à 6 buts à 2. En deux matchs, Jules Haabo aura marqué sept buts. Il symbolise la bonne étoile de Matoury.

 

Paroles d'entraîneurs

Les deux entraîneurs se projettent dans l’avenir, déjà forts des enseignements de cette rencontre. Le Championnat de Guyane, n'est pas terminé. Tout est encore possible.
Jean Pierre Haabo entraîneur de l’Etoile de Matoury confiant :

Il y a encore des matchs à venir. Il reste quatre matchs, nous pouvons gagner le Championnat.


Ruben Amalensi entraîneur du Geldar de Kourou déterminé :

Si on gagne les quatre matchs qui restent, nous finissons champions. Il va falloir se ressaisir.


Après cette écrasante victoire, l’Etoile de Matoury déloge le Geldar du fauteuil de leader avec 1 point d’avance sur son concurrent, qui lui compte un match en moins. Voilà qui relance un Championnat appelé à être passionnant.
Le reportage de Guyane la1ère :