La CTG soutient les socio professionnels inquiets face à la fin du dispositif d'exonération de charges

Le siège de la CTG
© CL | Le siège de la Collectivité Territoriale de Guyane à Cayenne

La Collectivité Territoriale de Guyane part en guerre contre le projet de loi de finance du gouvernement. Elle soutient les socioprofessionnels qui s’inquiètent de la baisse programmée des exonérations de charges outremer.

 

VB/OC/CL Publié le , mis à jour le

La CTG souhaite dénoncer la refonte de l’économie dans les outre mers car elle va faire mal aux entreprises. Selon le vice-président en charge de la fiscalité et du développement économique, Denis Burlot, ces transformations ne sont pas que financières.
Le plan de la loi de finance de la sécurité sociale va d’après lui faire du nivellement sur les aides d’exonération des charges. Il craint une augmentation brutale des prix en Guyane. Il dénonce la réduction des charges sociales. Selon ses estimations, certaines entreprises seront gravement impactées par ces mesures. Ce qui est craint, c’est la hausse du prix du travail sur toutes les sociétés à la masse salariale élevée.

Denis Burlot vice-président à la CTG interviewé par Océlia Cartesse

Plusieurs amendements font le jeu des navettes au Parlement dans le cadre des deux plans étudiés en ce moment : la loi de finance et la loi de finance de la sécurité sociale.
En commission, le député de la seconde circonscription, Lénaick Adam a notamment déposé un amendement visant à soutenir les activités de comptabilité, de conseil aux sociétés, d’ingénierie ou d’études techniques. Un travail à destination des entreprises qui vont être touchées de plein fouet par cette refonte fiscale si elle passe.


 

L'actu en vidéo

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française