Coupe Mare Gaillard : les Joséphins vont retrouver Kourou en finale

Golden Lion / Us Baize Mahault Coupe Mutuelle Mare Gaillard
© Karl Sivatte

Le Golden Lions de la Martinique a dominé le match. Les espoirs guadeloupéens se sont envolés dès le début de la deuxième période.

Jean-Gilles Assard / SL Publié le , mis à jour le

A l’image d’un Lionel Messi à Barcelone, Kevin Parsemain le numéro 14 rouge porte le Golden Lions de la Martinique. Le talenteux attaquant Joséphin commence son show dès la 10ème minute sur ce corner. Malgré quelques frayeurs causées par Raphael Mirval de l’USBM rien n’y fait, les guadeloupéens ne trouvent pas la faille. Pire, en face la réussite est fruit du talent de Parsemain. Il assomme l’adversaire d’un maître coup-franc. 2 à 0 à la mi temps, le suspense s’est envolé comme les espoirs guadeloupéens dès le début de la 2ème période, Thierry Catherine donnant 3 buts d’avance au Golden Lions.

Les Joséphins sont tenants du titre depuis deux ans

Les tenants du titre s’installent dès lors dans la gestion juste troublée par un pénalty tiré par Mirval mais détourné par Chauvet. Un avertissement pas vraiment pris au sérieux par les joséphins qui, à l’heure de jeu, cède devant Tafna Danavin: il réduit la marque à 3 à 1. Mais 3 minutes plus tard Kevin Parsemain reprend le volant du bolide, avec un coup franc surpuissant il siffle la fin de la récréation. Imité un peu plus tard par Si Hamdi, même si dans un dernier sursaut Chadru - pour l’USBM - parvient à réduire à 6 à 2 la correction.
Tenants du titre depuis 2 ans, les Joséphins vont retrouver le Geldar de Kourou en finale. Un adversaire qu’il avait battu 6 à 1 l’an dernier au même stade de la compétition.

Le reportage de Guyane La 1ère :

L'actu en vidéo

Cités : l'histoire des Floralies

Une page qui se tourne, celle des tours de la Cité Floralies à Cayenne en cours de démolition. Construites en 1975 par la société Hlm sur un site marécageux, ce quartier a marqué le début des logements à loyer modéré.