Une convention entre l'Etat, les forces de l'ordre et les bailleurs sociaux pour assurer la sécurité dans les quartiers sensibles

Boîtes aux lettres

Une convention pour assurer la sécurité dans les quartiers sensibles a été signée ce matin entre les forces de l’ordre, les bailleurs sociaux et la préfecture. Il s'agit de prévenir les infractions sur des biens ou des personnes, de sécuriser les différents parcs immobiliers. 

Nikerson Perdius/MCT Publié le , mis à jour le

Les autorités mettent en place un dispositif pour lutter contre la délinquance dans les différents quartiers du territoire gérés par les bailleurs sociaux. Une convention dans ce sens a été signée ce matin entre les forces de l’ordre, les bailleurs sociaux et la préfecture.
Un constat : les bailleurs sociaux sont confrontés à des dégradations, nuisances, incivilités et actes de délinquance à l'intérieur de leurs parcs immobiliers. 


Prévenir les infractions

Cette convention a pour objectif de prévenir les infractions sur des biens ou des personnes, de mieux sécuriser et d'assurer la tranquillité dans les différents parcs immobiliers notamment les quartiers sensibles.
Pour ce faire, il y aura des référents désignés par la police nationale ou la gendarmerie en fonction des secteurs…Leur rôle est d'assurer des missions de prévention, d'instaurer le dialogue et de verbaliser si cela est necessaire. 


Un parc immobilier important 

Les bailleurs sociaux sont des organismes au coeur de l'enjeu du logement en Guyane. La SIMKO et la Semsammar sont en tête des sociétés d'economie mixte de Guyane. La SIGUY et la SENOG assurent également le développement des logemenst sociaux. Entre 2019 et 2022 l'observatoire de la commande publique prévoit 200 projets de constructions supplémentaires. 
 

L'actu en vidéo

Tour cycliste : l'étape Kourou - Cayenne, la der des ders

Demain, 9ème et dernière étape du tour de Guyane. Départ de Kourou, arrivée à Cayenne. Un parcours long de 142 km, avec une arrivée devant l'Hotel de la Ctg.