Conférence sur le logement Outre-Mer : les ministres des Outre-Mer et du Logement ont annoncé un plan à venir pour la construction de 10.000 logements dans nos territoires.

Conférence sur le logement Outre-Mer
© Ville St Laurent | Lancement ce jeudi 31/01/2019 de la Conférence en présence des élus et des ministres de l'Outre-Mer et du Logement

C’était une promesse du Livre Bleu afin de préparer le prochain plan de construction pour les Outre-Mer (2019-2022). Annick Girardin, la ministre des Outre-mer et Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement ont ouvert ce jeudi matin la Conférence Logement Outre-mer.
 

Karl Constable
Publié le , mis à jour le

Le précédent plan Logement Outre-mer ambitionnait de construire 10 000 logements en Outre-mer. Mais l’objectif est loin d’être atteint pour la ministre des Outre-mer, l’Etat n’a "pas été à la hauteur" des objectifs fixés, c’est pourtant la même ambition qui est affichée par ce gouvernement…
Une délégation d'élus de Guyane, composée des maires d'Apatou, Kourou, Mana, Macouria, Saint - Laurent et Rémire-Montjoly ainsi que des élus de la collectivité Territoriale de Guyane (CTGuyane) et du Préfet de Guyane (Patrick Faure), a participé à l'ouverture des travaux et aux tables rondes.

APL Accession :
Il y a un an, le gouvernement MACRON supprimait l’APL Accession et avait promis de travailler à un dispositif encore plus performant. Où en est-on ? « On est en train de travailler pour trouver une alternative qui soit plus performante", d'ici fin mars à déclaré Julien Denormandie, le ministre du Logement.

L’exemple de St Laurent du Maroni : cette conférence a été l’occasion pour Sophie Charles, la maire de la sous-préfecture de remettre à Annick GIRARDIN un dossier présentant une solution innovante de lotissement visant à résorber l’habitat spontané à Saint-Laurent du Maroni. Lors de son dernier déplacement dans l’ouest guyanais, la ministre avait pu constater combien l’habitat spontané perturbe les programmes d’aménagement de la Ville. Ce dispositif innovant consisterait, en partenariat avec l’État, à viabiliser des terrains sur lesquels, sous certaines conditions, des habitants construiraient leur habitation, permettant ainsi aux personnes à revenus modestes d’accéder, sous conditions, à la propriété.
Conférence sur le logement Outre-Mer
© Ville de St Laurent | Sophie Charles a remis un dossier présentant une solution innovante de lotissement visant à résorber l’habitat spontané à Saint-Laurent du Maroni.