La colère de Trop Violans et des 500 Frères : trois plaintes déposées en 2017 classées sans suite par la Justice

Trop Violans

En mai 2017 l'association Trop Violans avait déposé trois plaintes, notamment contre la ministre de la Santé. Des plaintes finalement classées sans suite par l'ancien procureur de la République. Les responsables de Trop Violans préviennent : cette déconvenue ne les freinera pas.
 

Thierry Merlin /MCT Publié le , mis à jour le

Cela aurait pu être le point de départ du procès de l'état sanitaire de la Guyane... En mai 2017, l'association "Trop Violans" avait déposé trois plaintes, notamment contre la ministre de la santé. Des plaintes finalement classées sans suite par l'ancien procureur de la République. 
Réunis ce matin, devant l'Ehpad Edmard Lama, à Cayenne, les responsables de "Trop Violans "préviennent : cette déconvenue ne les freinera pas.


Une action en justice en 2017

C'est un courrier de l'ancien procureur de la République Eric Vaillant classant sans suite trois plaintes déposées par les associations "Trop Violens" et les "500 Frères" qui a mis le feu aux poudres. Ces plaintes pour mise en danger de la vie d'autrui et non assistance d'une personne en péril faisaient suite à la mort accidentelle à  l'Ehpad Edmar Lama d'un septuagénaire en août 2016, et au décès de trois prématurés au Pôle Femme-Enfant du Centre hospitalier de Cayenne. 


Trop Violans réclame Justice

Un classement sans suite, qui déçoit les associations. Yvane Goua porte parole association "Trop Violans"  s'insurge : 

On a un procureur de la République qui est resté sur le territoire pendant des années et qui n'a pas joué son rôle. Apparemment pour partir serein, il a classé sans suite ces plaintes. Nous n'avons jamais eu de réponse pour cette action en justice entreprise en 2017. Il s'agit d'avoir de vraies réponses à des problématiques. On parle là de décès, de vies qui ne sont plus. 

 

Les associations ne réunissent pas
les critères légaux 

Dans ce courrier Eric Vaillant, précise entre autres que les deux associations ne réunissent pas les critères légaux pour exercer des droits reconnus à la partie civile. "Trop Violans "ne souhaite pas en rester là et entend solliciter le nouveau procureur de la République. 
Les associations n'excluent pas sur le plan national de solliciter le Défenseur des droits Jacques Toubon

L'actu en vidéo

La réaction du maillot jaune Larry Lutin à Sinnamary

Larry Lutin leader du TDG2019 explique son positionnement à l'arrivée à Sinnamary. Il demeure en jaune et compte bien le rester jusqu'à la fin du tour