"Chroniques du racisme ordinaire" d'Alexandre Hurel : un essai sur le racisme dans la littérature du 19e siècle

Livre racisme

« Chroniques du racisme ordinaire » paru chez Pimientos est un essai sur la littérature du 19e siècle. L’auteur Alexandre Hurel a sélectionné des textes d’écrivains relevant du racisme. Des textes à remettre dans le contexte de l’époque mais très révélateurs...

Marie-Claude Thébia
Publié le , mis à jour le

« Chroniques du racisme ordinaire » paru chez Pimientos c’est le titre d’un essai sur la littérature du 19e siècle. L’auteur Alexandre Hurel a sélectionné des textes d’écrivains classiques, relevant du racisme. Des textes à remettre dans le contexte de l’époque mais révélateurs d‘une mentalité aujourd’hui dénoncée. 


La révolte des lettres 

Livre racisme
Edifiant. Ce livre ne peut que susciter un certain nombre de réflexions et d’interrogations chez les amoureux des belles lettres, épris des auteurs de littérature du 19e et 20e siècle. Alphonse Daudet, Alexandre Dumas, Stendhal, Jules Vernes et bien d’autres...étaient-ils racistes ? 
Ces auteurs dont les œuvres sont enseignées dans les établissements scolaires...qui ont appris à des générations à aimer la langue française... des écrivains pour certains engagés et dont les livres sont des références dans la littérature... des illustres personnages qui ont su porter le verbe haut...Edifiant. Certains de leurs écrits sont limites et révoltants. 
 

Des phrases sybillines

Livre racisme

Ce sont souvent des phrases légères, des jugements de valeur, des remarques anodines sur la couleur de peau, ou l’intelligence. Rien de grave mais ces livres seraient interdits aujourd’hui, tombant sous le coup de la loi pour incitation à la haine raciale.
Un livre courageux car il met en pleine lumière des écrivains illustres, remarquables, mais dont les œuvres pour certaines manquent singulièrement d’humanité. L’auteur Alexandre Hurel a sélectionné les écrits d’une quinzaine d’auteurs inscrits au panthéon de la littérature sur "les Noirs mais aussi sur les Juifs et les Arabes". Un travail de fourmi car la plupart des textes ne sont plus accessibles. L’auteur s’est référé aux écrits conservés à la Bibliothèque de France. Il ne s’agit pas évidemment des ouvrages fondateurs d’Alexandre Dumas, de  Victor Hugo, ou de Guy de Maupassant mais de textes presque passés inaperçus.


Un cynisme littéraire qui s'efface devant le talent 

Livre racisme

Ce cynisme littéraire n'est pas méconnu. La raison invoquée est "la nécessité de se remettre dans le contexte de l'époque". Le 19e siècle est le siècle de l’esclavage et de l’abolition, c’est aussi le siècle de l’émergence du réalisme, du naturalisme, des Révolutions, du colonialisme. La France est traversée par des courants de pensées contradictoires.
Des écrivains émergent et véhiculent dans leur production littéraire, des clichés, des scènes, des dialogues reflétant la mentalité de l’époque. Une opinion nourrie par la méconnaissance de l’Autre. Seulement pour l’auteur, ces assertions sont les bases, le ciment, d’un courant de pensée qui chemine encore aujourd'hui dans la société. Un racisme latent, ordinaire, insidieux qui démontre une fois de plus que le chemin est long ...
Retrouvez la version vidéo : 

























 

L'actu en vidéo

Léon Bertrand ancien ministre du tourisme de Jacques Chirac

Léon Bertrand, ancien maire de Saint-Laurent et ancien ministre du tourisme de Jacques Chirac se souvient de lui comme du Président de tous les français