Les chiffres de la délinquance en légère baisse

Centre pénitentiaire de Guyane
© Guyane la 1ère

Les chiffres 2017 de la délinquance sont contrastés. Si les homicides et les vols avec violence sont en baisse importante, l’année 2017 aura marqué un retour en force de l’orpaillage clandestin.

Guyane la 1ère Publié le , mis à jour le

Bilan en demi-teinte

" Les chiffres ne sont toujours pas bons, mais ils sont moins mauvais que l’an dernier "

a indiqué le 26 janvier le procureur, Eric Vaillant, lors de l’audience de rentrée du Tribunal de Grande Instance.

Et des améliorations, il en existe : La baisse des homicides, moins 45% en douze mois. En clair, 23 morts  violentes l’an dernier contre 42 en 2016. A noter aussi la baisse sensible des vols avec violence : 332 braquages en 2017.
La lutte contre le trafic de drogue mobilise toujours autant les forces de l’ordre. Le nombre de mules interpellées est quasiment stable. 365 passeurs de cocaïne arrêtés l’an dernier. Les saisies de poudre blanche, elles, augmentent de plus de 17 %.

Des choix , faute de moyens en hommes


Sur le front de l’orpaillage clandestin, les garimpeiros marquent des points. Le nombre de chantiers illégaux a doublé en 2017.

"Car il a fallu faire des choix" explique le procureur, Eric Vaillant"Enlever des gendarmes dans la forêt pour les mettre sur le littoral contre la délinquance".


Sans compter les effets du mouvement social de mars et avril qui a mobilisé des forces et paralysé l’aéroport de Maripasoula. En revanche, bilan satisfaisant pour la lutte contre la pêche clandestine. Une augmentation de 45% des navires arraisonnés. Et une hausse de 18 % des saisies de poissons avec 128 tonnes rejetées en mer.

Le reportage de Guyane la 1ère