Meurtre de Sébastien London : un mineur de 17 ans interpellé puis relâché

L'immeuble où résidait Sébastien London
© Jocelyne Helgoulach | L'immeuble où résidait Sébastien London

Dans l'affaire du meurtre d'un jeune agent municipal de Cayenne, un mineur de 17 ans, avait été mis en garde à vue depuis la nuit dernière après son interpellation par les policiers municipaux de Cayenne. Il a été relaché ce dimanche soir.

Jocelyne Helgoualch Publié le , mis à jour le

Sebastien London 24 ans a été abattu en pleine rue, hier le 9 juin, à 13h30 . Cela s'est passé sous les yeux des passants et de sa jeune sœur dans le quartier village chinois dans lequel il a grandi et où il oeuvrait pour les jeunes.
Sebastien London, 24 ans était agent sécurité de la voie publique à police municipale de Cayenne. Membre actif de l’association Les frères de la Crik, il avait participé ce samedi matin là à une vente de tee shirts afin de récupérer une cagnotte pour organiser une sortie durant les vacances avec les enfants du village chinois.
Deux heures plus tard, le jeune agent a été tué par balle à quelques mètres de son domicile au quartier de la crique. Il y vivait avec sa famille.
Deux hommes à scooter ont surgi. Le passager a tiré plusieurs fois sur Sébastien London sous les yeux de sa sœur.

Interpellation d'un mineur mis en garde à vue puis relâché

Un jeune accusé par la clameur publique, comme le précise le procureur Eric Vaillant dans son communiqué publié dimanche après-midi, dont la photo a très vite circulé sur les réseaux sociaux, était présenté comme le tueur de l'agent municipal Sébastien London.
Ce jeune suspecté du meurtre a été interpellé par les policiers municipaux de Cayenne quelques heures après les faits dans la nuit à la sortie d’un sound system. La police a poursuivi ce matin ses investigations, relevant les traces et la trajectoire d’une balle qui a touché mortellement la victime avant d’atterrir  dans une poubelle .
Le jeune suspecté est âgé de 17 ans. Il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Cayenne et relâché dans la soirée de dimanche, mis hors de cause par les témoins du drame.
Cet adolescent a été renvoyé de la plupart des collèges du chef lieu en raison de son comportement. Il a aussi fait plusieurs  séjours en camp d’éducation renforcée encadrée par la protection judicaire de la jeunesse.