Cayenne tient sa traditionnelle braderie du 3 au 6 juillet

Les débuts timides la braderie de Cayenne
© Charly Torres | Braderie à Cayenne (archive)

C'est l'un des événements phares dans le calendrier de la ville de Cayenne, la braderie arrive avec les vacances, et elle prendra d'assaut l'avenue du général de Gaulle à Cayenne, de mercredi à samedi.
 

Kessi Weishaupt/CL Publié le , mis à jour le

C'est parti pour une nouvelle braderie à Cayenne. Mais le rendez-vous des familles perd chaque année en popularité si l'on en croit certains commerçants. Car si elle reste le rendez-vous des bonnes affaires, cette grande foire cristallise aussi un écart entre les époques ou les générations.
Cyrille Torre, commerçant participe à la 44eme braderie. Une institution lancée par son père, auquel il succède avec sa petite boutique de chaussures au centre ville. Mais les temps changent et après une trentaine de braderies l'enthousiasme n'est plus un moteur pour lui :

"Chaque année ça baisse, la fréquentation, le chiffre baisse... avant on voyait des familles qui venaient des communes..; il y a au moins 30% de chiffre d'affaire en moins si ce n'est plus..."

Plus en amont sur l'avenue du général de Gaulle cet autre professionnel interrogé ne participera pas à l’événement cette année. Plusieurs facteurs entrent en compte mais l'essentiel pour lui étant, le manque de modernité.
 

Une action commerciale perennisée par l'UCIC

La braderie est un événement organisé par l'Union des commerçants de l'île de Cayenne Avec un budget de 35 000 euros, financés, par une partie des fonds d'inscriptions de 200 euros, somme versée par chaque vendeur participant. Et c'est un rendez-vous difficile à éviter selon Françoise Gimel, présidente de l'Union des commerçants de l'île de Cayenne :

"... on a décider de la maintenir. La braderie est perenne. Tous les ans, elle a lieu à la même période, première semaine du mois de juillet ... tant que je serai présidente de l'UCIC, cette braderie existera..."

En attendant, les quelque 200 commerçants participant se préparent Ceux-ci ont même loué un local pour écouler leurs stocks de vêtements de marques du 3 au 6 juillet.



 

L'actu en vidéo

Antoine Primerose président de l'Université de Guyane invité du JTsoir

Antoine Primerose président de l'Université de Guyane invité du JTsoir souhaite en premier lieu améliorer la réussite des étudiants