Cayenne : Mobilisation des enseignants pour le maintien de la filière préparatoire au lycée Félix Eboué

Mobilisation pour la maintien de la classe préparatoire de Félix Eboué
© Thierry Merlin | Le désarroi des professeurs devant le lycée Félix Eboué

Une intersyndicale enseignante et quelques élèves étaient mobilisés aux portes du Lycée Félix Eboué le 11 avril. Ils sont inquiets pour l'avenir de la classe préparatoire littéraire car 30 h de cours doivent être supprimées à la rentrée, cela signerait la fin d'un dispositif mis en place en 2006.
 

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

C'est une filière d'excellence qui est menacée avec la suppression de 30h de cours à la rentrée 2019/20, celle de la préparation aux grandes écoles. Elle est dispensée au lycée Félix Eboué où elle existe depuis 2006. 250 jeunes ont y été formés et ont pu intégré des établissements comme l'Ena, HEC, Sciences Po...
Actuellement, il y a 24 élèves en classes de seconde et première qui suivent cette filière. La fin de ces 30 heures leur est préjudiciable et met à mal leurs projets d'avenir.
Marc Pavé professeur de géographie en classe préparatoire ne comprend pas le silence de la direction de l'établissement alertée sur les conséquences de la suppression des 30 h de cours. Elles conduiraient à la fin de la classe préparatoire littéraire.  Avec ses collègues, ils réclament le maintien de ces heures tout comme les lycéens qui sont révoltés par cette décision. Ils sont inquiets car les opportunités d'études s'amenuisent pour eux en Guyane. 
Le rectorat sollicité sur cette affaire n'a pas donné de réponse.
Le reportage de Guyane la 1ère

L'actu en vidéo

Kourou : un nouveau centre d'accueil pour la petite enfance

Kourou : inauguration d'un nouveau centre d'accueil pour la petite enfance où l'apprentissage est basé sur la méthode Montessori