Les autorités parisiennes submergées par le trafic de cocaïne en provenance de Guyane

Trafic de cocaïne au départ de la Guyane
© Tessa Grauman | Des douaniers à l'aéroport d'Orly.

Retour sur une série de reportages proposée par la rédaction de la 1ère à Malakoff et consacrée aux aspects hexagonaux su trafic de cocaïne en provenance de la Guyane.

Franck Leconte
Publié le , mis à jour le

"Un tribunal qui croule sous les affaires de mules en provenance de Cayenne", "Des avions remplis de mules", "la moitié de la cocaïne saisie depuis un an (à l'aéroport d'Orly, NDR) provient de la Guyane", les informations lues et entendues dans le
dossier de la rédaction de Malakoff consacré aux auto

rités parisiennes submergées par le trafic de cocaïne en provenance de Guyane, sont souvent édifiantes. Elles dépeignent un aspect encore méconnu en Guyane du phénomène : comment ce trafic est vécu de l'autre côté de l'Océan Atlantique. 
Tessa Grauman, qui a réalisé cette enquête, a été frappée par l'ampleur de l'impact du trafic.

Ce qui a frappé Tessa Grauman en réalisant cette enquête


Tessa Grauman propose des témoignages peu entendus voire inédits : des passagers interpellés à Orly, qui, parfois ne réalisent pas la portée de leur acte.

A propos de la femme interpelée à Orly

 
Comme en Guyane, la question se pose quant à l'efficacité de la lutte contre le trafic de drogue.

Les autorités ont-elles une réponse à la hauteur du trafic ?


Enfin, Tessa Grauman permet de comprendre la vision entretenue dans l'Hexagone quant à ce phénomène. 

Quelle vision outre-Atlantique du trafic


L'enquête est à retrouver dans son intégralité, complétée par du contenu écrit, en suivant ce lien.