Athlétisme : démission du comité directeur de la ligue

Stage athlétisme à Saint-Laurent
© guyane 1ère

Rien ne va plus à la tête de la ligue d'athlétisme de Guyane. Yohann Lafontaine quitte la présidence après presque deux ans de gouvernance. Il a démissionné hier soir portant à cinq le nombre de démissions dans le comité directeur.
 

Keissi Weishaupt/MCT Publié le , mis à jour le

C'est rue Victor Schoelcher que se trouvaient les locaux de la ligue d'athlétisme, jusqu’en juillet dernier. Une association aujourd'hui dépouillée de ses deux principaux dirigeants.


Démissions en cascade

Après la démission du vice président Gérard Deveau le 21 aout, neuf jours plus tard, le président renonce à ses fonctions. Trois autres membres avaient abandonné avant eux.
Johann Lafontaine n’a pas souhaité s’exprimer mais évoque des difficultés structurelles et le mode de scrutin uninominal pour élire les membres du comité directeur,un système qui lui empêcherait de mener ses projets à bien.
Poussé par son prédécesseur Johann Lafontaine est élu en 2016 entouré de huit bénévoles pour diriger les douze clubs d’athlétisme guyanais. Mais il renonce à mi-mandat, laissant la ligue d’athlétisme avec deux membres.
Gaétan Tariaffe directeur adjoint des services des sports commente :

"C'est une situation préoccupante. Il y a eu pas mal de démissions. C'est préoccupant à cause de son fonctionnement,de la mobilisation des licenciés.La prise en charge des bénévoles mérite une autre réflexion"


Sur tous les fronts

Avant lui, Daniel Lapompe-Paironne a également dirigé la ligue d’athlétisme,entre 2004 et 2012, s’il ne fait plus partie du comité directeur, il reste président de club et observe son fonctionnement.
Daniel Lapompe-Paironne s'étonne :

"Moi quand j'étais président, j'étais sur tous les fronts. Je ne sais pas pourquoi cette scission. C'est bien dommage, qu'à mi-parcours il n'a pas eu le temps de finir son mandat". 


De nouvelles élections doivent être mises en place dans les prochaines semaines. Le président démissionnaire indique qu’il n’envisage pas pour le moment, de briguer un nouveau mandat.
Le reportage de Guyane la 1ère :