Assises : 25 ans de réclusion criminelle pour l'assassin de Kévin

Le palais de justice de Cayenne
© Frédéric Larzabal

Après plus de 6h00 heures de délibéré le verdict est tombé mercredi soir (30/01/2019) dans le procès de l'expédition punitive qui a coûté la vie au jeune Kévin Mosquera (17 ans).
L'accusé principal Jonathan Eduards a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour assassinat.
 

Karl Constable
Publié le , mis à jour le

Rappel des faits : le meurtre de Kévin remonte à juin 2016, après une bagarre entre 2 bandes de quartiers  rivales à  Kourou, celles des quartiers des 2 Lacs contre Eldo. Ces derniers vont décider d’une expédition punitive et faire une victime collatérale.
 
Les jurés ont suivi les réquisitions de l’avocat général quant au principal accusé. Également sur le banc des accusés, Joseph Eduards, le frère du meurtrier, qui lui a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour complicité d'assassinat et pour avoir été à l'origine de cette expédition punitive. Benjamin Mottay et Réginald Nestor deux autres complices ont eux été condamnés à des peines de 10 ans. Tanguy Chelim qui a servi de chauffeur dans la tentative de fuite des accusés vers le SURINAM après les faits, à lui été acquitté du chef de complicité.


A l’annonce du verdict la partie civile a regretté que la Justice n'ait pas été plus sévère envers les complices. Par ailleurs les condamnés écopent tous d’une interdiction de porter et détenir une arme pendant 15 ans. Ils ont 10 jours pour faire appel du verdict.

 

L'actu en vidéo

IMED, une grève pour faire appliquer un accord

Interviews : 1.Line NOT, secrétaire de la section CFDT-CDTG à l’IMED, représentante du personnel au conseil d’administration -2.Eric MIATTI, secrétaire général santé et social à la CFDT-CDTG -3.Claude PLENET, président du Conseil d’Administration de l’IMED, 12ème vice-président de la CTG, délégué à l’éducation, à la formation et à l’apprentissage.