Affaire CCOG : Saint-Laurent du Maroni ville morte après le rejet par la cour de cassation du pourvoi de Léon Bertrand

Mairie saint Laurent

Saint-Laurent du Maroni est sous le choc. Léon Bertrand maire depuis 35 ans du chef lieu de la deuxième circonscription de Guyane, ira en prison. Au terme d’une bataille judiciaire épique qui a duré plusieurs années, la cour de cassation a tranché. A Saint- Laurent c'est la consternation. 
 

Marie-Claude Thébia
Publié le , mis à jour le

Léon Bertrand a traversé bien des tempêtes. De son parcours de combattant, il est une bataille que ce Saint-Laurentais a toujours gagné, celle de la conquête de la mairie du chef lieu de la deuxième circonscription de la Guyane. Une mairie qu'il dirige d'une main de maître depuis 35 ans. Une mairie, où sa carrière politique a commencée. Aujourd'hui, privé de ses mandats pour trois ans, Léon Bertrand doit organiser sa succession.
 

Qui trop embrasse mal étreint

C’est devenu l’information du jour. Dans toutes les conversations d’ici et d’ailleurs, le nom de Léon Bertrand est sur toutes les lèvres. Léon Bertrand a une carrière politique impressionnante : maire depuis 35 ans de la commune de Saint-Laurent du Maroni, ancien ministre du Tourisme de 2002 à 2007 sous le gouvernement Chirac, député durant treize ans (1988/2002), président de la CCOG, la Communauté des communes de l’ouest guyanais depuis 2001. Un homme politique résolument à droite, qui a marqué l’histoire politique de la Guyane par sa longévité et un parcours hors norme.


Une ville sous le choc

A Saint-Laurent, à 256 kilomètres de Cayenne, la deuxième ville la plus peuplée de Guyane, "on l'aime bien" Léon Bertrand. Il fait partie de la communauté. "Cela fait 35 ans qu'il est là, proche de la population, jouant avec l'orchestre des "Difficiles". Il a toujours oeuvré pour la ville, participant à son développement face à une démographie galopante.
"Il a sans doute magouillé, mais qui ne le fait pas aujourd'hui chez les politiques", d'autres s'interrogent "Il y a prescription, où est passé l'argent ? ".
Aussi, la population est-elle mitigée, "partagée entre le souhait de voir la justice aller au terme, et le désir d'enterrer toute cette histoire". 
 

Léon Bertrand s'exprimera cet après-midi 

Pour l’heure,  Léon Bertrand se mure dans le silence. Une réunion est prévue en mairie avec l’ensemble des élus municipaux à 15H ce jeudi 13 septembre. Léon Bertrand devrait s’exprimer lors d’une conférence de presse prévue à 17H, ce même jour. Il s’adressera également à la population à 19H sur la place du marché de la ville de Saint-Laurent.
Le procureur de la République chargé de la mise sous écrous, est toujours dans l’attente de la notification de la cour de cassation.
Outre sa peine de prison, Léon Bertrand doit verser 80 000 euros. Il est privé de ses droits civils et civiques durant trois ans.


Un maire pour 2 ans 

Déjà sa succession s'organise. De nouvelles élections ne sont pas prévues pour le moment. Les prochaines municipales auront lieu en 2020.
La préfecture va reprendre les résultats de la dernière élection et prendre le 1er non élu sur la liste présentée par l’équipe majoritaire. En attendant, les affaires courantes devraient être gérées par Sophie Charles premier adjoint. Une fois le conseil à nouveau au complet, un nouveau maire sera désigné. 
Une affaire à suivre.