L'aéroport Félix-Eboué prend des mesures pour canaliser le flux de passagers dans son enceinte

Aéroport Félix Eboué
© Guyane 1ère

De nouvelles mesures sont effectives à l'aéroport Félix Eboué pour éviter les situations d'engorgement du terminal qui sont de plus en plus fréquentes depuis le début des vacances.

Swann Vincent-Romney (Stagiaire) Publié le , mis à jour le

Prenez une période estivale, de fortes demandes de voyages, des créneaux de vols difficilement modifiables du fait des correspondances à Orly ou aux Antilles... Et vous obtenez un pic de l'afflux des passagers comme le concède Jean-Pierre Aron, directeur de l'aéroport Félix Eboué depuis 2016. Il explique que l'engorgement que connaît la structure de l'aéroport est dû à une activité importante, notamment le dimanche où ce sont pas moins de cinq compagnies qui opèrent dans l'aéroport dans un créneau horaire très rapproché. L'aéroport doit alors gérer plusieurs centaines de passagers dans un laps de temps très court. Des mesures ont été prises pour canaliser ces flux de passagers, mais pour une réelle efficacité, chaque maillon de la chaîne se doit "d'y mettre du sien" :

C'est un effort collectif que nous demandons à nos partenaires, mais aussi à nos prestataires. [...] Je parle aussi des passagers qui arrivent en retard, cela peut également produire des engorgements. Alors nous les incitons encore une fois à venir environ quatre heures avant leur heure de départ. - Jean-Pierre Aron, directeur de l'aéroport Félix Eboué


Jean-Pierre Aron ajoute que des intervenants ont également fait leur apparition sur l'ensemble de la surface publique de l'aéroport afin de guider les passagers et fluidifier le passage sur le parking, mais aussi dans le terminal :

Pour les intervenants, c'est un travail quotidien. Nous avons déployé au cours de la période estivale des gilets jaunes qui interviennent sur les parkings et dans les files pour accompagner les usagers


Des travaux pour améliorer la fluidité au poste de sûreté


Des travaux sont imminents dans le terminal de l'aéroport Félix Eboué au niveau du poste de sûreté, l'objectif étant de fluidifier une fois encore l'afflux de passagers. Un troisième poste d'inspection - filtrage* devrait voir le jour dans la structure pour permettre aux agents de l'aéroport d'augmenter leur capacité de traitement des passagers. Ce nouveau matériel devrait être fonctionnel d'ici décembre 2019. D'autres évolutions seront programmées par la suite pour cet aéroport qui n'est pas encore en saturation, mais qui s'en approche.

Qu'est ce qu'un poste d'inspection - filtrage (PIF) ?

Le PIF est la zone dans laquelle vos bagages sont contrôlés au rayon-x pour détecter la présence d'objets interdits ou dangereux. Les agents sont habilités à pratiquer la palpation de sécurité et un contrôle au magnétomètre.