Reporté en juillet pour cause de Coupe du Monde, le plan Pauvreté sera présenté à la mi-septembre, c’est du moins ce que la ministre de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, a affirmé. Un plan très attendu en Guyane.

 

30% des Guyanais vivent sous le seuil de pauvreté

Le dernier rapport de l’Insee concernant le niveau de vie sur notre territoire, a été publié en mars dernier. Plus de 60 000 Guyanais, soit 30 % de la population, vivaient sous le seuil de pauvreté en 2011. Un résultat inquiétant, malgré la prise en compte d’un seuil de pauvreté local établi localement à seulement 420 euros par mois, contre 1015 euros dans l’Hexagone. "En Guyane, les inégalités se sont accentuées entre 2001 et 2011 "pointe l’Insee, "les familles monoparentales sont, comme ailleurs, les plus touchées ".
 

Un versement social unique 

La moitié des dépenses de consommation sont consacrées au transport, au logement et à l’alimentation. Agnès Buzyn assure qu'il n'y aura "pas de coupes dans les prestations monétaires, et ce plan va apporter des mesures nouvelles. Nous travaillons sur une simplification d'accès au droit" explique-t-elle, "un versement social unique". Si le calendrier du gouvernement est maintenu, cette réforme pourrait être mise en œuvre au 1er janvier 2019.