Cité Arc-en-ciel : il y aura bien un cimetière et un terrain de sport

Les représentants de la cité Arc-en-Ciel devant la mairie
© Alexandra Silbert | Les représentants de la cité Arc-en-Ciel devant la mairie

Les habitants de la BP 134 ont enfin rencontré Jean Ganty, le Maire de Rémire-Montjoly. Le 26 janvier après 2h de réunion les différents partis ont trouvé un terrain d’entente. Le cimetière sera bien construit et un terrain de sport verra le jour.

Alexandra Silbert Publié le , mis à jour le

Le climat était tendue avant la rencontre à la mairie de Rémire-Montjoly. Les gendarmes et policiers ont accueilli le collectif de la cité Arc -en-ciel sur le parvis. L'un d'entre eux Tiago, représentant de la jeunesse de la cité Arc en Ciel est resté longtemps au bas des escaliers de la Mairie. Ses propos insultants à l’encontre de Jean Ganty n'ont pas été admis. Après 20 minutes de négociation, tout le monde a finalement pu pénétrer dans l’auditorium Edmard Lama. Sauf la presse qui devra attendre.  

La construction du cimetière est maintenue au même endroit           

A la sortie de la réunion, tout le monde semblait apaisé. La construction du cimetière n’enchante toujours pas les habitants de la cité Arc-en-ciel, mais ils devront faire avec. Le Maire a joué la carte de la transparence et reconnu un manque de communication. Il l’assure un plateau sportif sera bien construit. D’ici là le terrain de foot actuel ne bougera pas. Même Tiago, fervent opposant au cimetière a semblé acquis à la cause.
Une nouvelle réunion d’information aura lieu dans 3 mois, d’ici là les travaux du cimetière vont se poursuivre.