Record de cancers de la prostate en Martinique

Chlordécone
© Martinique1ere

Triste record mondial pour la Martinique, celui du nombre d’hommes atteints du cancer de la prostate. Sans surprise, le chlordécone n’est pas étranger à cette situation.

Franck Leconte Publié le , mis à jour le

Avec plus de 100 décès par an pour 100 000 habitants contre moins de 30 au niveau mondial, la Martinique s’illustre avec une population masculine particulièrement touchée par les cancers de la prostate.
Un nombre record et une tendance à la hausse du nombre de cas remarqués dans les années 80 et 90. Et si les autorités expliquent que cette situation est liée en partie à la génétique –la population est plus exposée par nature, l’incidence du chlordécone est maintenant admise et même souvent pointée du doigt par des spécialistes. Ainsi, Jean-François Narbonne expert à l'ANSES et dans l’affaire du chlordécone affirme dans une interview publiée vendredi sur le site Atlantico, que si les origines sub-sahariennes de la population et l’accès au soin expliquent en grande partie cette situation, il rappelle aussi que le risque augmente pour les anciens travailleurs des bananeraies.
Seule bonne nouvelle, depuis l’interdiction du pesticide et l’enquête scandale de 2007, la tendance repartirait à la baisse notamment pour les personnes consommant des produits du marché.

L'actu en vidéo

Vie chère : un nouveau blocage de supermarché

La vie chère dans tous les secteurs de la consommation, une situation qui n'est plus tenable. Les 500 frères et un collectif d'associations montent au créneau. Ils se sont mobilisés devant le super marché de Matoury.