Affaire du cimetière vandalisé, un suspect interpellé puis relâché

Vandalisme au cimetière de Cayenne
© Océlia Cartesse | une des tombes vandalisée au cimetière de Cayenne

Les nombreuses familles dont les tombes ont été vandalisées dans le cimetière du centre ville de Cayenne devront encore patienter avant de savoir ce qui s’est réellement passé la nuit de la Toussaint 2015. Le suspect interpellé hier après les faits, a été remis en liberté aujourd'hui.

Nikerson Perdius Publié le , mis à jour le

Plus de 80 tombes ont été vandalisées dans la nuit du 1er au 2 novembre au cimetière de l'avenue d'Estrée à Cayenne. Les soupçons se sont vite portés vers un homme âgé de 48 ans, consommateur de drogues dures et habitué du cimetière du centre ville de Cayenne selon les premiers éléments de l’enquête.Il a été interpellé lundi 2 novembre en fin de matinée,
Après 24h de garde à vue au commissariat de Cayenne, il est finalement ressorti libre. 
Cependant ce dernier n’est pas pour autant sorti d’affaire. L’individu était en possession d’une dizaine de stèles qui appartenait à des membres de sa famille selon ses dires. Durant son audition il a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés.
N’ayant aucune preuve tangible car il n'y avait aucun témoin au moment des dégradations, la justice a donc du procéder à sa libération.

L'actu en vidéo

Cités : l'histoire des Floralies

Une page qui se tourne, celle des tours de la Cité Floralies à Cayenne en cours de démolition. Construites en 1975 par la société Hlm sur un site marécageux, ce quartier a marqué le début des logements à loyer modéré.