Unisson n'est pas union

Le siège de la Collectivité Territoriale de Guyane
© COM CTG | La salle de délibérations de la CTG

Quatre têtes de liste unies dans une même commémoration celle de la dernière assemblée plénière du Conseil Régionale vendredi 23 octobre mais quatre voix rivales dans la course à la Collectivité Territoriale de Guyane.

José Charles-Nicolas Publié le , mis à jour le

En même temps mais pas ensemble. Rodolphe Alexandre, Fabien Canavy, Line Létard et Rémy-Louis Budoc réunis, rassemblés lors d'une même communion politique. Ce n'est pas de la fiction mais bel et bien l'image qu'offrira la dernière séance plénière du Conseil Régional celle de quatre conseillers régionaux réunis dans l'hémicycle, quatre têtes de listes déclarées dans la course à la présidence de la future CTG.
Image renforcée encore si d'aventure, Chantal Berthelot, ex conseillère régionale et elle aussi tête de liste marque de sa présence, cette ultime séance de travail. Laquelle verra la fin de l'assemblée régionale en tant qu'assemblée délibérante et clôturera aussi deux actes de la décentralisation.
Quatre ou peut-être cinq candidats, en un même lieu et en même temps pour un unique et commun objectif. La chose est donc plausible. Mais on le sait, en politique, un peu comme en musique, unisson ne veut pas forcément dire union. D'où ce voeu pieux, valable pour l'après élection, celui de l'émergence, qui sait, d'une classe politique autour d'une même volonté et d'un projet  pour nous ressembler autant que pour nous rassembler. On peut toujours rêver.

L'actu en vidéo

Air Caraïbes va desservir la Guyane avec un airbus 350

Air Caraïbes se dote d'un airbus 350-900. Mis en service à compter du 29 juillet en Guyane, il permettra aussi un sixième vol par semaine dès décembre 2019