Philippe Lacombe : le remède ne doit pas être pire que les maux

Recteur de Guyane Philippe Lacombe
© Guyane 1ère | Philippe Lacombe recteur de Guyane

Invité du Guyane soir, Philippe Lacombe, le recteur de Guyane est revenu sur la semaine de mobilisation des lycéens contre le phénomène de violence qui les touche de plein fouet. Il dénonce un climat de violence général préoccupant sur lequel il faut apporter une réponse collective.

guyane 1ère Publié le , mis à jour le

Le recteur Philippe Lacombe a souligné dans cet entretien qu'effectivement, il reste encore des problèmes d'effectifs dans certains établissements comme le soulignent les syndicats. Les 204 postes prévus pour la Guyane sont étalés sur 2 ans,  donc ce problème sera résolu au fur et à mesure des arrivées.
S'agissant de la violence rencontrée dans les  établissements, le rectorat doit trouver des solutions mais il n'en demeure pas moins que la prise en charge dans ce domaine doit être collective. La responsabilité sociétale est partagée entre les différents pouvoirs politique et citoyen.

Philippe Lacombe interrogé par Roland Pidéry 


Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête