Entre 112 et 280 années de prison, c'est la peine encourue par Manoelzinho

Manoelzinho
© Guyane1ère | Manoel Moura Ferreira, alias «Manoelzihno» lors de son arrestation à Macapa

Manoelzinho, l'homme qui a tué deux militaires français en juin 2012, à Dorlin en Guyane sera jugé devant un tribunal au Brésil, la peine encourue : entre 112 et 280 années de prison.

Frédéric Larzabal
Publié le

Manoelzinho, l'homme qui a tué 2 militaires français en juin 2012, à Dorlin en Guyane sera jugé devant un tribunal au Brésil. Une perspective qui se confirme, en effet, fin juin, le ministère public brésilien a signé son acte d'accusation. C'est une information de nos confrères de France-Guyane. Son complice Ronaldo Silva Lima sera également présenté devant la justice brésilienne. Ils risquent entre 112 et 280 années de prison.

L'affaire Dorlin

le 27 juin 2012 deux militaires trouvaient la mort  sur le site d'orpaillage de Dorlin suite à une embuscade de Guarimpiros. Pris pour cible dans la forêt sur le territoire de la commune de Maripasoula deux sous-officiers du 9e RIMA, le caporal-chef  Sébastien Pissot, 32 ans et l'adjudant Stéphane Moralia âgé de  29 ans succombent et trois gendarmes sont blessés.
Pourchassés pour meurtres organisés en bande par l'armée et les gendarmes, les auteurs présumés dont le chef de bande est Ferreira Manoel Moura alias Manoelzihno, âgé de 25 ans sont arrêtés le 27 juillet 2012, un mois plus tard, à Macapa par l'armée brésilienne.