Menace de blocage pour sauver le BTP guyanais

Mobilisation , BTP , grève , blocage , ultimatum
© Jessy X.Guyane1e | La pression monte à la veille de la fin de l'ultimatum donné au gouvernement par la FRBTP, des camions ont été positionnés devant la préfecture de Guyane.

À la veille de la fin de l’ultimatum posé par la fédération régionale du BTP au gouvernement, les professionnels font monter la pression ce lundi 29 juin. Ils demandent des moyens pour booster la construction de logements. Une rencontre cruciale est prévue dans l'après-midi à la préfecture.

Jessy Xavier
Publié le , mis à jour le

Les camions des entreprises du BTP, bennes, grues et semi-remorques sont positionnés devant la préfecture depuis les premières heures du jour ce lundi 29 juin. La situation est cependant calme, un calme relatif. Toute la matinée les acteurs de l’habitat étaient rassemblés en salle plénière du Conseil général pour la tenue de la première réunion du Conseil départemental de l’habitat et de l’hébergement, le C.D.H.H. Créée en Guyane en avril 2014 par arrêté préfectoral, l’institution prend la suite de l’ancien Conseil départemental de l’habitat mais élargit la liste des acteurs concernés. En plus des collectivités et des socioprofessionnels, toute une série d’acteurs du champ de l’action social sont maintenant dans la boucle, notamment les associations de lutte contre l’exclusion.
Le constat de l’échec du territoire face au défi de la construction a été partagé. Exemple avec les crédits pour l’année 2015. Il faudrait 41,5 millions d’euros pour le financement du parc public de logements sociaux neufs quand à peine 12 millions d’euros sont disponibles contraignant à des choix cornéliens.
Le président de la fédération régionale  du BTP (FRBTP), Olivier Mantez, s’est dit conforté dans son combat après cette réunion.
 

Olivier Mantez confiant avant la rencontre avec le préfet

Olivier Mantez se dit confiant avant la rencontre avec le préfet de Guyane ce lundi 29 juin alors que prend fin le lendemain l'ultimatum donné au gouvernement pour doper la construction de logements sur le territoire.

C’est juste à côté, au sein de l’hôtel préfectoral, à partir de 14h30 qu’a lieu la rencontre entre la fédération du BTP  et le préfet. La place Léopold Héder décidément  témoin d’heures cruciales pour le BTP. La FRBTP espère sortir cet après-midi avec des engagements concrets de la part de l’Etat. Parmi tous les points de revendication, revient souvent celui des finances. Il est question de la ligne budgétaire unique, la LBU qui doit être augmentée estime la fédération du BTP. La LBU : ces crédits d’Etat réservés à la construction de logements outre-mer.
Le Conseil départemental de l’habitat et de l’hébergement a signé une motion à l’issue de la matinée dans laquelle sont repris chacun des points de revendication présentés à l’Etat.
Faudra-t-il en passer par la rue pour obtenir satisfaction ? Le Conseil d’administration de la FRBTP se tiendra à 16H00 ce lundi 29 juin et devrait décider des suites du mouvement à quelques heures de la fin de l’ultimatum donné au gouvernement.