Enquête de la rédaction : le surendettement en Guyane

dette guyane
© Guyane1ère

33 000 euros, c'est la somme moyenne de surendettement constatée en Guyane et chaque année pas moins de 200 familles se retrouvent dans cette spirale. Nombre de ménages sont les victimes d'arnaques comme le financement de systèmes pyramidaux.

Frédéric Larzabal
Publié le , mis à jour le

La Guyane est le département des paradoxes. La moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté quand 20 % des familles les plus riches détiennent des revenus trois fois supérieurs aux plus modestes. Dans notre département l'apparence est souvent trompeuse, le parc automobile en est le plus bel exemple, l'automobile comme signe extérieur de richesse, un cliché qui fait encore les beaux jours des concessionnaires de Cayenne. Chaque année près de 200 familles de Guyane tombent dans la spirale du surendettement. C’est l’IEDOM, la banque centrale des départements d'outre-mer qui a en charge les dossiers de surendettement. L'an dernier le nombre de dossiers a augmenté de plus de 8 % et les dettes sont souvent colossales. L'endettement moyen des familles en Guyane enregistré par la commission de L’IEDOM est de prêt de 33 000 €. Fin décembre 2014, la totalité des crédits des ménages guyanais s’élevait à 882 millions d’euros.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Franck Fernandes