Les tentatives de suicide à Maripasoula : le Dr Koffi Tougbo préconise un encadrement médical permanent des adolescents

Dr Koffi Tougbo
© guyane 1ère

Des collégiennes de Maripasoula ont tenté de mettre fin à leur vie en buvant du désherbant (le paraquat) ou du liquide vaisselle. Quatre ont guéri, une cinquième est décédée des suites d'une ingestion de paraquat le 19 mai. La communauté guyanaise est choquée et les interrogations sont nombreuses.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Cette vague de tentatives de suicide à Maripasoula, 5 depuis le mois de mars 2015 dont une suivie d'un décès au mois de mai alarme l'opinion publique et suscite de nombreuses interrogations. Depuis les faits des thérapeuthes sont allés plusieurs fois en mission à Maripasoula et une enquête est menée par la gendarmerie. Mais comment peut s'expliquer un tel phénomène dans une même communauté, une même commune et un même établissement sur un laps de temps aussi court? La question est posée au pédo psychiatre Koffi Tougbo.
Selon le professionnel de santé, il n'y pas de réponse définitive à apporter. Cela peut être considéré comme un appel face à un mal être difficile à exprimer pour ces jeunes filles. Ces phénomènes de groupes existent dans toutes les communautés chez les adolescents qui sont en souffrance. Il faut les aider et pour cela les prendre en charge rapidement. Là se pose la possibilité d'avoir des professionnels sur qui compter en permanence dans les communes isolées.

L'interview par Catherine Boutet du docteur Koffi Tougbo