Le bassin de l'Oyapock sous les eaux

La rivière Cassiporé sur la route BR 156
© Site Globo-Amapa

Le village de Camopi dans le haut Oyapock est inondé il subit les effets de la crue du fleuve Oyapock qui dépasse le mètre. C'est également le cas sur la rive brésilienne où la commune d'Oiapoqué est en partie inondée ainsi que la route BR 156 qui la relie à la capitale Macapa.  

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Une cinquantaine de maisons remplies d'eau, les habitants sont dispatchés chez des amis où de la famille dans les sites hors d'eau, le centre de santé déplacé au 1er étage de la mairie, les villageois de Camopi s'organisent. Jusqu'à présent ils ont toujours su gérer les crues du fleuve, mais cela n'avait jamais atteint de telles proportions. Les services de secours restent en alerte.

Une importante pluviométrie durant le mois d'avril au nord du Brésil

En face sur la rive brésilienne, les pluies ont été encore plus importantes et de nombreux villages sont sous les eaux y compris des quartiers de la ville d'Oiapoqué. Il est tombé 131 mml d'eau entre le 1er et le 2 mai et la météo ne prévoit pas d'amélioration particulière dans les prochains jours.
La route qui relie Oiapoqué à Macapa, la capitale de l'Etat, située à 600 km a été impraticable durant 4 jours, la piste s'est effondrée et a été coupée en deux sur plus de 5 m. Le trafic a pu être rétabli à la fin du week-end. Cependant, la rivière Cassiporé  non loin de de la ville frontière est sortie de son lit et submerge de plus de 50 cm un des ponts de la route BR 156. Impossible pour les automobilistes de traverser. Le site est sous surveillance, il faut attendre une décrue. La police des routes organise la circulation.
Dans cette région du Brésil, il est tombé quotidiennement entre 50 et 100 mml d'eau durant tout le mois d'avril et il pourrait en être de même pour le mois de mai.
Sources : sites - Seles Nafes et Globo-Amapa