La fédération des nations autochtones de Guyane soumet à l'ONU une recommendation sur les titres propriétés collectives

Alexandre Sommer-Schaechtele
© Guyane 1ère | Alexandre Sommer-Schaechtele, secrétaire général ONAG

La fédération des nations autochtones de Guyane a porté le 28 avril devant le Haut Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU à Genève une recommandation formulée en trois langues portant sur la reconnaissance de titres de propriétés collectives pour les peuples amérindiens.

Guyane 1ère Publié le , mis à jour le

Alexandre Sommer, Secrétaire Général de l'ONAG explique le sens de cette recommandation qui porte sur le droit à la propriété collective des peuples autochtones de Guyane. Il  existe actuellement 15 zones administratives qui demeurent cependant encore trop restrictives dans l'usage qu'il faut en faire: l'agriculture, la cueillette, la pêche, des activités trop limitées. Les autochtones veulent aujourd'hui se développer différemment et obtenir une reconnaissance de la propriété sur la base du droit coutumier. Une conception qui remet en cause le principe de l'indivisibilté du territoire national

Le reportage de Flore Vigneron

L'interview de ​Alexandre Sommer-Schaechtele, secrétaire général de l'ONAG par Laurence Tian Sio Po