Phil Labonté : Les élus de Guyane ont aussi leur rôle à jouer auprès des amérindiens

Phil Labonté, chef amérindien
© guyane 1ère

Inaugurée dimanche, la maison des arts traditionnels amérindiens de Macouria, est un outil pour la préservation et la transmission patrimoniales prioritairement au service des trois villages amérindiens de la commune. Il représente selon Phil Labonté un exemple de vivre ensemble à reproduire.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Phil Labonté, chef amérindien est chargé de communication du Conseil Consultatif des villages amérindiens de Macouria. Un conseil créé à l'initiative du maire de Macouria, Gilles Adelson. Cela a permis d'apaiser les tensions qui régnaient entre les trois villages amérindiens de la commune et de faire aboutir ce projet de Maison des savoirs traditionnels amérindiens appelée "Kayano". 
Selon Phil Labonté, les politiques ont un rôle à jouer dans l'apaisement et même la politique interne des communautés amérindiennes. Un discours de main tendue qui selon lui doit inspirer toutes les communautés de Guyane pour avancer ensemble. D'ailleurs ce centre situé sur un terrain communal doit servir à tout le monde. Il souhaite que les amérindiens s'ouvrent davantage et ainsi améliorent leur image et surtout travaillent à faire grandir la Guyane. 

L'interview de Phil Labonté interrogé par Catherine Boutet




L'actu en vidéo

Cayenne beach village : une formule toujours prisée du public

Comme chaque année en cette période de vacances, la ville de Cayenne célèbre la Beach Attitude…qu’il s’agisse d’activités physiques ou plus cérébrales le rendez-vous était donné, ce dimanche, plage de Montabo, pour la 11ème édition du Cayenne Beach Village, un rendez-vous les pieds dans le sable.