BTP, des travailleurs européens en Guyane

BTP chantier
© FTV

C'est un phénomène qui se développe depuis plusieurs mois en Guyane dont on ignore l’ampleur, le phénomène des salariés détachés travaillant dans le BTP. Il est décrié par les entrepreneurs qui dénoncent une concurrence sociale déloyale. Qui sont-ils? A quelle législation sont-ils soumis?

Alexandre Rozga Publié le , mis à jour le

Sur un chantier de construction à Cayenne, les maçons parlent tous portugais mais ils ne sont pas brésiliens. A l’exception du chef d’équipe, la dizaine d’ouvriers a été embauchée au Portugal pour venir travailler en Guyane mieux rémunérés que dans leur pays. Une situation légale, les entreprises dont le siège social est établi hors de France peuvent détacher temporairement leurs salariés partout sur le territoire national. Ces portugais poussés à l’exil par la crise sont réputés d’excellents maçons travailleurs et sans histoires. Sur la base des seules déclarations volontaires excepté les russes de Soyouz, la DIECCE a dénombré 44 salariés détachés l’année dernière sans relever d’infractions. Le ministre du travail entend faire du combat contre certaines pratiques une priorité. Le préfet de région a confié au sous préfet d’y veiller. Pour l’heure sur les 7 inspecteurs du travail de la DIECCE, un seul est affecté à la lutte contre le travail illégal.
 
Le reportage d’Alexandre Rozga et Catherine Boutet