Haïti, accord conclu de justesse avec l’opposition

Haïti en crise politique
© @Guyane1ère

5 ans après le séisme, c'est une importante crise politique qu'affronte actuellement Haïti. Depuis plusieurs semaines, les opposants au président Martelly manifestent quotidiennement. Les élections législatives ont été reportées. Elles pourraient se tenir rapidement, selon un accord signé hier.

Frédéric Larzabal
Publié le , mis à jour le

C'est in extremis que le président Martelly évite la catastrophe politique. Il a finalement signé hier soir un accord avec quatre partis d'opposition pour organiser des élections législatives en Haïti d’ici la fin de l’année. Il était temps, le mandat du parlement s'achevait aujourd'hui faute de scrutin depuis trois ans, le chef de l'État aurait alors été seule aux manettes. L'accord conclu de justesse prévoit la formation d'un nouveau conseil électoral et d'un nouveau gouvernement de consensus. Ces annonces interviennent dans un climat social extrêmement tendus. Les manifestations antigouvernementales sont quotidiennes dans la capitale haïtienne, la cible principale le président Martelly.
La promesse d’élection va-t-elle mettre fin à la contestation. Difficile à dire alors que le pays vit une instabilité politique chronique. Une crise qui empêche toute élection depuis trois ans, faute d'entente entre le parlement et l’exécutif. Une crise qui relègue même au second plan les cérémonies commémoratives du séisme de 2010.
 
Le reportage de Caroline Pelé



L'actu en vidéo

Léon Bertrand ancien ministre du tourisme de Jacques Chirac

Léon Bertrand, ancien maire de Saint-Laurent et ancien ministre du tourisme de Jacques Chirac se souvient de lui comme du Président de tous les français