"Manuelzihno" transféré dans une prison dans le sud du Brésil

Manuelzinho
© DR

Manuel Moura Ferreira, alias « Manuelzihno » est le principal suspect dans l’affaire de la mort de deux militaires français à Dorlin, en juin 2012. Emprisonné à Macapa depuis son arrestation en juillet 2012, il a été transféré le 17 décembre dans une prison fédérale dans le sud du pays

Laurent Marot Publié le , mis à jour le

Au Brésil, le tristement célèbre « Manuelzinho » a changé de prison avant les fêtes de fin d’année.

Il faisait courir des risques pour l'ordre pénitentiaire à Macapa

Visiblement, même derrière les barreaux, Manoelzinho continue à faire des siennes. Selon le gouvernement de l’Amapa, sa présence à la prison de Macapa faisait courir des risques à l’ordre pénitentiaire, sans plus de précisions. Manoel Moura Ferreira a donc été transféré à la prison fédérale de Catanduvas, dans l’état du Parana, dans le sud du Brésil. Le transfert a eu lieu le 17 décembre. L’ancien chef de bande de Dorlin a été déplacé avec son complice, Ronaldo Silva Lima, avec qui il avait été arrêté à Macapa, lors de la cavale qui avait suivi le meurtre des deux commandos du 9ème Rima, le 27 juin 2012, à Maripasoula
.

Un isolement d'un an qui peut-être prolongé

Les deux détenus ont été placés à l’isolement en régime fermé, avec les restrictions propres à ce type d’établissement fédéral de haute sécurité. Pour le moment, leur séjour dans cette prison fédérale est prévu pour un an, mais le directeur de la prison de Macapa peut demander une prolongation.
Ces deux hommes sont détenus pour deux meurtres commis à Dorlin sur des brésiliens. La justice française s’est dessaisie de ces cas pour les transmettre à la justice brésilienne, ce qui motive leur maintien en détention au Brésil.
 
Manoelzinho est poursuivi par la justice française pour dix autres meurtres, dont les deux militaires français.
Interrogé début 2013 à Macapa par des enquêteurs français, l’ex chef de bande de Dorlin a nié toute participation à ces meurtres