Le malathion contre le chikungunya

Malathion
© guyane 1ère

Le chikungunya sévit depuis bientôt un an en Guyane et le virus ne recule pas, on parle d’épidémie pour l’île de Cayenne et le nord-ouest du département. Le moyen de lutte contre la propagation du moustique tigre est le très controversé Malathion, interdit dans l’Hexagone.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

L'épidémie de chikungunya sévit en Guyane et l'arrivée prochaine de la saison des pluies ne laisse rien présager de bon. Le moyen de lutte adopté par les autorités sanitaires est le fameux malathion. Un biocide très controversé dont l'utilisation est interdite dans l'hexagone.

Le malathion efficace envers et contre tous

Les autorités sanitaires viennent de recevoir les premiers bidons soit 1200 litres d'insecticide qui vont permettre de faire face aux prochaines vagues d'infestation du moustique tigre. Les autorités garantissent son efficacité sur l'insecte qu'il détruit et son innocuité pour l'homme et son environnement. Des affirmations qui n'ont pas convaincues une partie de la population dont le député Gabriel Serville qui affirme dans un billet du Plus du Nouvel l'Observateur qu'il s'est agit de faire un choix "entre la peste et le choléra".
En effet le malathion ne fait pas l'objet d'un agrément européen et les associations écologistes s'émeuvent. Des pétitions circulent. Mais les autorités maintiennent leur décision en affirmant que ce produit est le plus adapté contre la lutte du chikungunya.
L'épidémie continue de progresser dans la région et a atteint la phase 3.

Le reportage de Renaud Terrazzoni et Eric Boutin




L'actu en vidéo

De nouveaux locaux pour l'association Guyane Alzheimer

L’association Guyane Alzheimer a de nouveaux locaux au sein de la clinique Saint-Adrien. Une association qui soutient les aidants et les malades d’Alzheimer.