Une suspicion d'un cas d'Ebola ce matin au commissariat de Cayenne

Commissaire police
© Jessy Xavier

Il y avait suspicion d'un cas de maladie Ebola ce matin au commissariat de Cayenne. Les autorités sanitaires ont levé le doute : la personne d'origine étrangère en cause ne peut être atteinte de ce virus. 

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Une femme originaire de Guinée-Bissau a été appréhendée par des policiers ce matin car en situation irrégulière. Arrivée au commissariat, elle a été prise de de vomissements et de malaises. La procédure de sauvegarde a été immédiatement appliquée et le commissariat confiné quelque temps.
Finalement les autorités sanitaires, après interrogation de la patiente ont déterminé que la période d'incubation  de 21 jours était dépassée, la ressortissante guinéenne étant partie de son pays depuis plus de 30 jours.
L'alerte a été levée même si le personnel reste sous surveillance.
Avec Jessy Xavier 

Le reportage de Jean-Marc d'Abreu avec le commissaire Olivier Le Cardinal


Pour avoir plus d'informations sur une possible arrivée du virus Ebola en Guyane vous pouvez réécouter l'émission Point d'Interrogation du 18 septembre 2014. 
Invités : Docteur Anne-Marie Mac Kenzie, directrice de la Santé publique et de Veille et de Sécurité sanitaire à l'ARS (Agence régionale de santé) ; docteur Félix Djossou, médecin infectiologue au centre hospitalier André Rosemon, responsable du service des maladies infectieuses de l'hôpital de Cayenne 

http://guyane.la1ere.fr/emissions-radio/point-d-interrogation

Vous pouvez également lire ce document réalisé par SOS International. 




L'actu en vidéo

Cités : l'histoire des Floralies

Une page qui se tourne, celle des tours de la Cité Floralies à Cayenne en cours de démolition. Construites en 1975 par la société Hlm sur un site marécageux, ce quartier a marqué le début des logements à loyer modéré.