Chikungunya : les efforts paient, il faut continuer

épidémie de chikungunya
© CDC / PHANIE

Après l'explosion du nombre de cas de Chikungunya en Guyane au mois d'août, les premiers chiffres de septembre sont encourageants. Le nombre d'infectés supplémentaires par semaine baisse. Les actions et efforts consentis par tous donnent de bons résultats, il faut continuer. 

Thomas Gouin
Publié le , mis à jour le

Depuis le début septembre 200 cas supplémentaires sont recensés chaque semaine. Un chiffre en nette amélioration par rapport au mois d'août où 360 nouvelles infections s'ajoutèrent tous les sept jours. Les opérations de prévention, l'enlèvement des carcasses et le comportement des citoyens portent donc leurs fruits. 

Attention le Chik est toujours là ! 

Il faut cependant relativiser cette bonne nouvelle et continuer la lutte contre le virus. L'ARS considère que de nombreux cas supplémentaires échappent aux statistiques, certaines personnes ne se déplaçant pas chez le médecin. Par ailleurs les foyers sont dispersés dans plusieurs communes : Cayenne est la plus touchée avec 51% des cas, mais le Chikungunya se développe également à Matoury, Rémire-Montjoly et Macouria. 

Reportage de Flore Vigneron