Un 60e succès d’affilé pour une Ariane 5

Lancement ariane 5

Soirée parfaite pour ce 3e lancement Ariane de l’année. Tous les voyants sont restés verts jusqu’au lancement, finalement décalé de quelques minutes dans l’après midi.

Thomas Gouin
Publié le , mis à jour le

Un spectacle son et lumières

Vingt heures, 47 minutes et 37 secondes, les boosters sont allumés et le ciel kouroucien passe de l’ombre à la lumière.  Les 760 tonnes d’Ariane 5 se détachent progressivement du sol et dépassent rapidement la vitesse du son.
Sur la terrasse juxtaposant la salle Jupiter le vrombissement des moteurs se fait entendre une minute et dix secondes après le début de la mission. La fusée, elle, continue son chemin et largue les étages d’accélération à poudre après 2 minutes et 24 secondes.
 

Un vol parfait

La tension est palpable dans la salle des opérations, les différentes phases se passent sans accroche et l’émotion peut se lire sur les visages des protagonistes. La trajectoire du lanceur suit parfaitement les calculs prévisionnels et ce dernier survole Paris à 21h09 soit 22 minutes après le décollage.
 
21h51 : l’ATV 5 se sépare d’Ariane, les applaudissements se font entendre dans une  salle Jupiter comble et, comme le veut la tradition, les cigares sont allumés. L’heure est désormais aux discours de fin de mission.
 

De nouvelles perspectives pour les lanceurs européens

Après avoir souligné l’importance et la réussite totale de cette mission ATV qui a commencé en mars 2008, la ministre Genenviève Fioraso a évoqué l’avenir des lanceurs européens : "la détermination de l’ensemble des acteurs européens, publics et privés, est totalement mobilisée aujourd’hui pour que l’Europe reste l’acteur de premier plan mondial dans l’accès à l’espace. Ariane 6 est un projet ambitieux pour construire un avenir solide à la filière européenne des lanceurs. Cet objectif, que je sais partagé par tous, est ma priorité absolue et c’est celle du gouvernement français qui veut maintenir une équipe de France du spatial forte et performante, en la confortant comme champion européen et leader mondial."

La première étape de cette mission vient de se terminer. Le prochain rendez-vous est prévu dans trois semaines, le dernier ATV va s’arrimer automatiquement à la Station Spatiale Internationale